Contribution GABS 2015

 

 

Etude exploratoire :

 

Les débrouilles comme approche de l’innovation sociale dans le logement ?

ou

Quels dispositifs innovants mettre en place afin de faire se rencontrer l’offre de logement et les besoins d’une population précarisée résidant ou cherchant à résider dans la Basse-Sambre ?

 

 

Analyse 1 : Le Groupe Animation de la Basse-Sambre : le résultat d’une histoire au profit d’une population issue du monde populaire

 

 Le GABS est aujourd’hui une association qui couvre un territoire de plus en plus vaste en province de Namur essentiellement et qui défend l’idée « d’un projet intégré » pour lutter contre la pauvreté. Ce n’est pas par hasard que le GABS est devenue cette asbl forte d’une trentaine de travailleurs (-euses). L’histoire des 45 dernières années permettent de mieux comprendre cette évolution.

 

 Mots clés : projet intégré – pauvreté – Basse-Sambre – histoire – évolution

 

 Rédigé par : Claudio Pescarollo

 

Analyse 2 : Un lieu d’accueil de jour couplé à une Association de Promotion du Logement : quelles réponses à quels besoins ? L’exemple de la Ruche à Tamines

 

A Tamines, un lieu d’accueil de jour et une Association de Promotion du Logement (APL) cohabitent et coopèrent étroitement depuis plusieurs années, proposant écoute et soutien pour faire face à des situations problématiques ainsi que des activités qui permettent de sortir de chez soi et de rompre l’isolement.

Comment ce projet trouve-t-il sa place dans le contexte social et économique local et quels paramètres prendre en compte pour le reproduire dans d’autres contextes ?

 

Mots clés :accueil bas-seuil – logement – Basse-Sambre – précarité – rythme de vie

 

Rédigé par :Nathalie Grimard, accompagnatrice sociale de l’APL et Nathalie Toussaint, animatrice de la Ruche

 

 

Chercher et trouver de l’emploi, aujourd’hui est difficilement dissociable de l’utilisation d’Internet : créer un CV et une lettre de motivation, trouver une offre, s’informer sur l’employeur, trouver des contacts, mettre son CV en ligne, s’inscrire dans un agence d’interim.

Afin de permettre à ces personnes en recherche d’emploi de redevenir des citoyens à part entière, acteurs et plus spectateurs, et surtout en confiance par rapport à l’outil informatique, il est nécessaire de passer par l’apprentissage des NTIC.

Pour ce faire, il est nécessaire donner accès aux connaissances nécessaires et au matériel. La fracture sociale étant objectivement mesurable, il reste à traduire cela en résultats quantifiables…

Et la donne qui est le coeur du défi est la construction d’un esprit critique, le décodage de l’information incessante, la capacité de se projeter dans une formation qui vise un changement citoyen.

 

Mots clés : insertion – nouvelles technologies – citoyenneté – emploi - internet

 

Rédigé par : Pierre-Yves Marchal

 

 

« La Trottinette » est un milieu d’accueil, agréé et subventionné par l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE), destiné aux enfants de 0 à 3 ans dont les parents sont inscrits dans un processus d’insertion socioprofessionnelle. Au sein de « La Trottinette », l’accompagnement des familles est un élément constitutif du travail. En plus d’un accueil de qualité de l’enfant, l’accompagnement des familles est présent en trame de fond du travail quotidien et de manière individuelle afin de répondre aux besoins des familles précarisées.

La halte-accueil répond à des demandes auxquelles les crèches, les services de gardiennes encadrées ne savent pas répondre. L’objectif est d’offrir une place d’accueil dans un délai très court. Le service fait face à des demandes extrêmement variées. C’est ce qui fait la spécificité d’un tel service dans un paysage socio-économique de pression vers l’emploi ou la formation pour tous dans un rythme décalé de celui des parents.

 

Mots clés :accueil – accompagnement à la parentalité – familles précarisées – formation - enfants

 

Rédigé par : Pauline Buelens, coordinatrice de la Halte-accueil « La Trottinette »

 

 

Au coeur de la diversité de pratiques et du respect de la liberté pédagogique des Centres d’Insertion Socioprofessionnelle (CISP), cette analyse a pour objet de mettre en lumière tous les bénéfices que peut apporter la constitution d’un réseau d’entreprises au sein d’un CISP. Pour ce faire, les différents développements, tirés de l’expérience du CISP DEFI1 du GABS, à savoir FormaGABS et sa filière d’assistant(e) administratif (ve) seront présentés. Les intérêts des entreprises, des centres et des stagiaires seront abordés. Ensuite, quelques pistes seront dégagées afin de voir comment créer ce réseau d’entreprises tout en tenant compte des réalités des centres. Finalement, les limites de cette pratique et les questionnements associés seront soulevées.

 

Mots clés: réseau – entreprises – insertion socioprofessionnelle – formation - accompagnement

 

 

Analyse 6 : L’adossement d’une halte-accueil à un centre d’insertion socioprofessionnelle : quels bénéfices pour le stagiaire ?

 

Cette analyse a pour but de mettre en avant les avantages de coupler une halte accueil à un centre de formation et d’insertion socioprofessionnelle.

La Halte accueil « La Trottinette » est une  structure dont les caractéristiques principales sont la proximité avec le lieu de formation, la flexibilité des horaires, le professionnalisme des travailleurs et une attention particulière au bien-être de l’enfant permet aux parents un premier pas vers l’insertion sociale et professionnelle.

 

Mots clés : halte-accueil – insertion socioprofessionnelle – formation – emploi – petite enfance

 

Rédigé par : Pauline Buelens et Carole De Clerck

 

Analyse 7 : La valorisation des compétences parentales par la réalisation d’un recueil de bons plans de parents à parents

 

La valorisation des compétences parentales en s’inscrivant dans une relation de confiance à long terme avec les parents entraîne une série de conséquences positives.

En effet, reconnaître le parent comme partenaire avec ses singularités propres lui permet de (re)prendre confiance dans ses compétences.

L’accompagnement à la parentalité vise à ce que chacun devienne citoyen responsable, c’est-à-dire une personne dont la connaissance de la société lui permet de s’impliquer, de faire des choix dans une visée de vie communautaire. Cette démarche s’est traduite ici par l’envie d’échanger ses expériences, ses « bons plans » et de les partager à d’autres parents. Cela s’est concrétisé dans la création d’un recueil d’activités à faire avec ses enfants appelé « Bons plans de parents à parents ».

Cette analyse se veut être une étape de plus dans le partage !

 

Mots clés : parentalité – activités – partage – bons plans – échange d’expériences

 

Rédigé par : Marie-Claire Lambotte, animatrice-coordinatrice du secteur « Accompagnement à la parentalité »

 

Annexe : Recueil « Bons plans de parents à parents »

 

Analyse 8 : « Créativité et expression dans un lieu d’accueil de jour : un outil d’intégration sociale et d’accès à la citoyenneté. L’exemple de la Ruche. »

 

A la Ruche, lieu d’accueil de jour situé dans le quartier de la gare à Tamines, un regroupement spontané d’artistes autodidactes amène depuis plusieurs années à des échanges sur leurs créations et à l’organisation d’activités plus formelles. Comment et pourquoi ces artistes se regroupent-t-ils à cet endroit et quels sont les avantages à en retirer du point de vue de l’intégration sociale et de l’éducation permanente ?

 

Mots clés : expression – accompagnement – lieu d’accueil – créativité – confiance en soi

 

Rédigé par : Nathalie Toussaint, Animatrice de la Ruche

 

 

Analyse 9 : L’action communale à Sambreville contre la pauvreté : évaluation à mi-mandat – octobre 2015

 

Après avoir organisé un débat électoral en 2012 en vue des élections communales à Sambreville, le GABS a organisé 3 ans plus tard un nouveau débat afin de réaliser une évaluation de l’action de la majorité absolue socialiste. L’occasion de lui donner la parole ainsi qu’à l’opposition mais aussi aux citoyens. Les thèmes de la pauvreté, du logement, de l’accueil de la petite enfance, de la formation et de l’emploi et enfin des réfugiés politiques ont été traités. Une occasion pour construire son point de vue. Peut-être pas encore celle de ré-enchanter la politique !

 

Mots clés : élections – pauvreté – politique – débat - Sambreville

 

Rédigé par :Claudio Pescarollo, directeur du Groupe Animation de la Basse-Sambre

 

 

Analyse 10 : Un Relais Santé de proximité dans la Basse-Sambre : une réponse à la désaffiliation sociale

 

 Le Relais Santé Basse-Sambre est un service mobile composé d’une infirmière et d’une psychologue.

Il s’adresse à un public majeur en situation de précarité, souffrant de problématiques de santé et désaffilié des structures de soins.  Il a pour mission de ré-accrocher la personne précarisée vers le soin global. Sa finalité est donc de permettre au public-cible d’avoir une porte d’entrée généraliste pour prendre en charge leur santé physique et/ou mentale, et de créer des ponts avec les institutions pertinentes à la prise en charge des problématiques détectées et/ou exprimées.

Le Relais Santé est une réponse à la désaffiliation sociale au-delà d’être un service d’accompagnement qui a pour point d’accroche la santé mentale et physique.

 

 Mots clés : Désaffiliation sociale – santé – soins – binôme - relais

 

Rédigé par : Emmanuelle Geubel, adjointe à la direction

 

 

Après avoir organisé un débat électoral en 2012 en vue des élections communales à Jemeppe-sur-Sambre, le GABS a organisé 3 ans plus tard un nouveau débat afin de réaliser une évaluation de l’action de la majorité absolue socialiste. L’occasion de lui donner la parole ainsi qu’à l’opposition mais aussi aux citoyens. Les thèmes de la pauvreté, du logement, de l’accueil de la petite enfance, de la formation et de l’emploi et enfin des réfugiés politiques ont été traités. Une occasion pour construire son point de vue. Peut-être pas encore celle de ré-enchanter la politique !

 

Mots clés : Elections – citoyens – pauvreté – débat – Jemeppe-sur-Sambre

 

Rédigé par : Claudio Pescarollo, directeur du Groupe Animation de la Basse-Sambre

 

Analyse 12 : La communication sur le travail collectif au service du travail individuel : de l’obscurité à la clarté

 

 Dans le cadre de son Service d’Insertion Sociale, le GABS accueille des personnes fragilisées qui viennent quotidiennement s’ils le veulent pour participer à des ateliers. Ces ateliers sont des lieux d’acquisition de compétences liées à du savoir-être. Les objectifs du Service d’Insertion sociale sont exposés aux personnes qui rentrent dans ce processus. Les mots justes sont à employer pour que chacun se sente à sa place dans une volonté de respect et de dignité. Le fil rouge de la démarche est l’éducation permanente et la personne est accompagnée dans un processus de développement personnel grâce à des entretiens individuel et également collectivement pour une prise de conscience citoyenne de la personne en tant qu’actrice de son propre parcours d’insertion.

 

 Mots clés : Insertion – accompagnement – individuel – collectif - citoyenneté

 

Rédigé par : Dominique Laloux, Assistante sociale Citoyenneté SIS

 

 Analyse 13 : Les débrouilles citoyennes à la rencontre des mixités

 

 Les personnes « se débrouillent » lorsqu’elles ne trouvent pas d’alternative, lorsqu’elles ont le sentiment de ne pas avoir le choix. En s’appuyant sur les ressources disponibles, sur leur créativité, elles inventent des réponses plus ou moins adaptées, qui les sortiront de situations insatisfaisantes et ce à court termes ou de façon durable.

Certaines de ces stratégies s’apparentent davantage à un choix éthique, à un choix de vie lié à une approche du développement durable.

C’est la rencontre de ces deux démarches qui est mise en avant dans cette analyse. Le point commun et la source de toute débrouille est la créativité pour un mieux-être, en accord ses moyens et le parcours de vie des citoyens.

 

Mots clés : débrouille – précarité – éthique – alternative - citoyenneté

 

Rédigé par : Marie-Laure Thiry Coordinatrice du secteur développement de la citoyenneté au GABS

 

 

 Analyse 14: Le travail collectif de construction d’une pièce de théâtre action comme outil d’éducation permanente

 

En 2004, un groupe de mamans fréquentent régulièrement les groupes de parole du BébéBus, halte-accueil itinérante.

Avec le soutien du GABS, elles décident de s’exprimer à travers le théâtre-action pour devenir le groupe des « mères veilleuses ».

Dans une démarche d’éducation permanente, elles construisent,  accompagnées d’une animatrice le contenu des pièces. Ces pièces traitent de sujets de société tels que l’emploi, le logement, le rôle de la femme, l’école. Les représentations sont suivies de débats très intenses.

Le fruit de ce  travail collectif ne s’arrête pas au plaisir d’exprimer des opinions fortes mais à faire naître des prises de conscience réelles et des échanges citoyens des plus riches.

 

Mots clés :Collectif - théâtre-action - éducation permanente – expression - débat

 

Rédigé par :Marie-Claire Lambotte,Animatrice-Coordinatrice Accompagnement à la Parentalité

 

 

La volonté de créer un projet de logement spécifiquement destiné à des jeunes dans le but de les soutenir dans l’expérience de l’autonomie est venue de la grande proximité entre deux services actifs dans la Basse-Sambre ; à savoir le GABS par la voie de son Association de Promotion du Logement et le service d’Aide en Milieu Ouvert Basse-Sambre. Ces deux services développent leurs activités dans une région particulièrement touchée par la précarité.

La collaboration des services est la plus-value mise en évidence pour qu’un tel projet innovant puisse avoir un impact réel sur les jeunes en difficulté.

 

Mots clé : Jeunesse – logement - Aide en Milieu ouvert – accompagnement – partenariat

 

Rédigé par : Marie-Laure Thiry - coordinatrice du secteur développement de la Citoyenneté au GABS.